• Clients satisfaits depuis 2006
  • Experts voyages dédiés
  • Voyages testés de qualité
  • Guides soigneusement choisis
  • Meilleur prix garanti
  • Assistance voyage 24h/7j
  • Membre fond de garantie APST
AccueilConditions de voyage

Conditions de voyage

Ces conditions régissent les relations contractuelles entre VotreAfrique.fr (ci-après le voyagiste) et les voyageurs (ci-après le voyageur) qui achètent un voyage à forfait. Le contrat est conclu et mis en œuvre conformément à la législation sur les voyages à forfait (loi n ° 1666 du 26/12/2017 sur les voyages à forfait et les formules de voyage).

1. Conclusion de l’accord :

1.1 Conclusion

Un accord d’achat de voyage à forfait entre le voyageur et le voyagiste est conclu et lie les deux parties lorsque l’offre a été acceptée par le voyageur.

L’offre est acceptée par le voyageur lors de la réservation du voyage via l’offre soumise, y compris les informations nécessaires figurant sur le formulaire de réservation, ainsi que le dépôt de l’acompte ou le montant total du voyage. Le voyageur aura reçu et accepté auparavant les présentes conditions générales en s’engageant par un « clic sur ».

Le voyage peut également être réservé par le voyageur via un e-mail envoyé au voyagiste en indiquant le numéro de l’offre ainsi les informations mentionnées dans l’offre, y compris le paiement de l’acompte ou le prix total du voyage et l’acceptation des présentes conditions générales.

Le voyageur peut également accepter l’offre du voyagiste par téléphone. Le voyagiste informe le voyageur (avant l’acceptation de ce dernier) des termes pertinents de l’accord et des endroits où il peut trouver ces conditions générales. Le voyageur verse un acompte ou bien paie la totalité du voyage.

L’accord est considéré comme conclu lorsque le voyageur s’est acquitté en temps voulu du montant du voyage ou de l’acompte conformément aux dispositions de l’accord. Le voyageur aura, auparavant, reçu les conditions générales.

1.2. Documents de voyage

Après conclusion de l’accord, le voyagiste envoie les documents de voyage au voyageur sans retard inutile.

L’envoi des documents de voyage ainsi que toute autre correspondance entre le voyageur et le voyagiste (y compris, mais sans s’y limiter, les modifications du voyage à forfait) est adressé à l’adresse postale, à l’adresse e-mail ou selon une autre forme de contact que le voyageur a utilisé pour la conclusion de l’accord.

Le voyageur est également tenu de fournir les informations de contact nécessaires pour permettre au voyagiste de le contacter avant et pendant le voyage.

Si le voyageur ne reçoit pas les documents de voyage dans les 3 jours ouvrables, il devra contacter immédiatement le voyagiste. Si le voyageur a fourni une adresse e-mail, il devra d’abord vérifier son filtre anti-spam.

Le voyageur est tenu, dès leur réception, de contrôler les documents de voyage qui lui ont été soumis ainsi que les « informations pratiques » (voir section 4.3.), et de contacter immédiatement le voyagiste si les informations ne sont pas conformes à l’accord.

2. Prix et paiement :

2.1. Prix

Le prix du voyage est un « prix total », ce qui signifie qu’il inclut toutes les taxes obligatoires, les frais et les éventuelles taxes supplémentaires, ainsi que les éventuels frais supplémentaires liés aux services et achetés par le voyageur au voyagiste. En plus du « prix total », des frais administratifs sont facturés et figurent à la fois dans l’offre adressée au voyageur et sur sa facture.

Sur les lieux de destination, des taxes locales, des droits d’entrée et des taxes impossibles à facturer à la conclusion du contrat peuvent être facturés, car ces paiements sont directement liés aux règlementations locales ou à la consommation de services supplémentaires allant au-delà de ce qui est indiqué dans le contrat. Dans ces destinations, il peut être habituel de donner un pourboire aux guides et au reste du personnel. Ces sommes ne font pas partie du « prix total ».

Le prix total du voyage est indiqué sur la facture du voyageur. Si des modifications survenaient dans le voyage ou dans les conditions du voyage en raison de circonstances dépendantes du voyageur, le prix pourrait être modifié et un paiement supplémentaire pourrait être facturé.

2.2. Modalités de paiement

Si, pour ce qui concerne le paiement, le voyageur omet d’honorer sa part du contrat, le voyagiste est en droit de résilier l’accord. Dans un tel cas, le voyagiste aura le droit de recevoir le paiement d’une somme que le voyageur lui laisserait, conformément aux termes de la section 6.2, à condition que le voyage ait été annulé le jour du non-paiement.

3. Assurance annulation et assurance voyage :

Avant de conclure le contrat, le voyagiste informera le voyageur de la possibilité ou de l’obligation de prendre une assurance qui couvrira les frais du voyageur en cas de résiliation du contrat (assurance annulation) ou des frais de rapatriement, etc. en cas d’accident, de maladie ou de décès (assurance voyage) et les conditions de cette assurance.

Le voyagiste touche une commission pour la vente des assurances. En contactant le voyagiste, le voyageur peut s’informer du montant de cette commission.

Le voyageur est seul responsable de la souscription d’une assurance le couvrant de manière satisfaisante.

4. Les devoirs généraux du voyageur :

4.1. Passeport, visa et formalités sanitaires (dont vaccinations)

Le voyageur doit être en possession d’un passeport en cours de validité avec un minimum de six mois de validité après le voyage de retour ainsi que des documents nécessaires pour le voyage, notamment des visas et une preuve des vaccinations requises.

Le voyagiste informe le voyageur des exigences en matière de passeport et de visa lors de la conclusion de l’accord, et il l’informe également des délais nécessaires à prévoir pour l’obtention d’un visa. Le voyagiste informe également le voyageur de toutes les formalités liées à la santé (vaccinations obligatoires) ou autres, ainsi que des autres documents et conditions indispensables pour le voyage. Dans certains pays, des règles particulières s’appliquent pour l’entrée et la sortie du territoire. Si tel est le cas, cela sera mentionné dans l’accord. Le voyageur peut contacter le voyagiste pour obtenir de plus amples informations à propos de ces règles.

Les informations fournies par le voyagiste à propos des exigences en termes de passeport et de visa pour le voyageur sont basées sur les règles applicables aux citoyens français. Si le voyageur n’a pas de passeport français ou s’il a une double nationalité, il devra informer le voyagiste afin que ce dernier conseille de manière pertinente le voyageur, y compris par rapport aux autorités compétentes. Vous pouvez consulter à ce propos le site suivant : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/.

4.2. Personnes à mobilité réduite

Il ressort des documents du voyagiste que si le voyage convient de manière générale aux personnes à mobilité réduite. Le voyageur peut également, préalablement à la conclusion du contrat, demander au voyagiste de fournir des informations précises sur la compatibilité du voyage avec ses besoins. Pour pouvoir satisfaire à cette demande, le voyageur aura fourni au préalable au voyagiste toutes les informations nécessaires et pertinentes sur ses besoins.

4.3. Noms sur les documents de voyage

Le voyageur est responsable du fait que les noms figurant sur ses documents de voyage et sur ses réservations sont identiques aux noms complets figurant sur son passeport. Si le voyageur se rend compte qu’il existe des différences entre les documents de voyage et les passeports, il doit immédiatement en informer le voyagiste qui tentera de corriger l’erreur. Si la différence est la conséquence d’une erreur du voyageur, c’est lui qui devra assumer les frais afférents. S’il n’est pas possible d’effectuer les modifications, le voyageur ne peut pas en tenir le voyagiste pour responsable.

4.4. Présence en temps opportun

Dans le cas où le voyageur ne peut pas arriver en temps opportun pour le voyage réservé, il devra contacter le fournisseur concerné et l’informer de sa présence ultérieure. Si le voyageur n’obtient pas de solution satisfaisante avec le fournisseur, il devra contacter le voyagiste. Si le voyageur ne parvient pas à contacter le fournisseur et/ou le voyagiste, la réservation sera annulée par le fournisseur et le voyageur ne pourra ni utiliser la réservation ni obtenir le remboursement du paiement.

Si les billets d’avion font partie du forfait du voyage, ils devront être utilisés dans l’ordre chronologique correct. Si le voyageur n’utilise pas les billets d’avion dans l’ordre chronologique correct, la compagnie aérienne annulera les vols restants. Le voyageur ne peut donc pas utiliser uniquement des itinéraires individuels pour un vol. Il ne peut pas par exemple utiliser uniquement un vol retour.

Le voyageur doit avoir terminé son enregistrement éventuel en respectant les conditions prévues dans l’itinéraire ou en respectant d’autres instructions claires concernant les horaires et le lieu de la limite d’enregistrement pour le voyage aller ou retour. Le voyageur est tenu de se faire connaître dans la file d’attente pour l’enregistrement s’il prévoit qu’il ne pourra pas se rendre à l’enregistrement dans les délais indiqués.

Le voyageur doit se tenir informé des dates de retour en indiquant à l’avance, avant son retour, si des modifications ont été apportées ou annoncées pour ce qui concerne l’heure de retour indiquée dans les documents de voyage. Le voyageur sera informé individuellement de telles modifications ou bien informé par notification à un endroit convenu à l’avance par le voyagiste, ses représentants ou ses sous-traitants.

Le voyageur doit se tenir informé des lieux et des heures de départ y compris pour ce qui concerne les moyens de transport. Cela peut par exemple être le cas immédiatement après votre arrivée à un aéroport en regardant régulièrement les écrans d’affichage et en contactant le personnel de l’aéroport en cas de doute sur les terminaux ou les portes d’embarquement. Les changements de terminaux et de portes d’embarquement sont fréquents et hors du contrôle du voyagiste. Dans une telle situation, le voyageur ne peut pas présenter de réclamation au voyagiste.

4.5. Dispositions de comportement approprié

Le voyageur doit respecter les dispositions de comportement approprié qui s’appliquent vis-à-vis de tous les sous-traitants de voyages, tels que hôtels, aéroports, moyens de transport, etc.

Le voyageur doit agir de manière à ce que les autres voyageurs ne soient pas dérangés. Dans certains cas graves ou répétés, un comportement inapproprié peut amener à ce que le voyageur dépendant d’un voyagiste ou de ses représentants soit exclu de la participation au voyage. Dans ce cas, le voyageur est seul responsable de son rapatriement et des dépenses afférentes. En cas d’expulsion, le voyageur n’a droit à aucun remboursement du prix du voyage.

Le voyagiste n’est pas responsable au regard des autorités, y compris mais sans s’y limiter du fait des interventions/actions de la police contre le voyageur en relation avec le comportement inapproprié de ce dernier. Dans une telle situation, le voyageur est responsable des frais qu’il peut avoir à payer. De même, il ne peut pas présenter de réclamation au voyagiste et n’aura pas droit à un remboursement du prix du voyage.

4.6. Absence de conformité

Si le voyageur ne respecte pas les exigences relatives aux passeports, visas, formalités de santé, délivrance du nom exact sur les documents de voyage et sur leur correction, règles de ponctualité et dispositions relatives à un comportement approprié, le voyageur ne peut faire valoir ses droits auprès du voyagiste, de l’intermédiaire ou du sous-traitant pour les déficiences, nuisances ou pertes que le non-respect des obligations générales du voyageur causera.

5. Modifications apportées au contrat :

5.1. Cession du voyage organisé

Le voyageur peut céder le voyage à une autre personne moyennant des frais de modifications d’un montant de 150€ (voir ci-dessous ce qui concerne les billets d’avion).

Il convient d’informer de cette cession le voyagiste sur un support durable au plus tard 7 jours avant le commencement du voyage. Informer le voyagiste passé ce délai signifie que le voyageur perd le droit de céder le voyage organisé.

La cession du voyage n’est acceptée que si la personne à laquelle le voyage est cédé remplit les conditions du voyagiste par rapport aux conditions nécessaires à la réalisation du voyage, et qui comprennent notamment les conditions relatives aux passeports, aux visas et aux conditions sanitaires spécifiées par le voyagiste à la conclusion du contrat.

L’autorisation de transfert du voyage peut être totalement ou partiellement limité par le voyagiste, si le transfert n’est pas possible en raison des conditions de sous-traitance. Les limitations aux possibilités de transfert seront toujours mentionnées clairement dans les documents de voyage du voyageur.

À ce propos, l’attention du voyageur est attirée sur le fait que la grande majorité des billets d’avion qui sont inclus dans les voyages ne peuvent être ni modifiés ni remboursés une fois qu’ils ont été réservés (billets « non refundable »). Il est donc impossible de transférer ces billets à une autre personne. Certains billets d’avion peuvent être transférés moyennant le versement d’une somme dont le montant varie en fonction de la compagnie aérienne et du type de billet. Cette somme est due par le voyageur et s’ajoute aux frais de modification mentionnés ci-dessus.

La personne qui cède le voyage et celle à qui le voyage à forfait est transféré sont conjointement et solidairement responsables du paiement éventuel de toute somme et frais résultant de la cession.

5.2. Modifications apportées au voyage par le voyageur

Si le voyageur souhaite apporter des modifications au voyage, il devra contacter le voyagiste le plus vite possible. Si le voyagiste peut modifier le voyage, le voyageur devra supporter les frais supplémentaires induits par les modifications. Le voyagiste n’est pas tenu de modifier le voyage.

Si le voyageur souhaite effectuer des changements que le voyagiste ne peut pas effectuer dans de cadre de l’accord en vigueur, et si le voyageur maintient sa demande de changement, alors le changement sera considéré comme une annulation du voyage, voir section 6.2, et traité comme une nouvelle commande.

5.3. Modifications apportées au voyage par le voyagiste

5.3.1. Modifications insignifiantes.

Le voyagiste est autorisé à apporter des modifications mineures au voyage jusqu’à son commencement sans le consentement du voyageur. Le voyageur est obligé d’accepter ces modifications si le voyagiste l’informe de manière claire et précise avant le début du voyage et sans retard injustifié de ces changements.

5.3 2. Autres modifications.

Si le voyagiste, avant le début du voyage :

  • soit apporte des modifications importantes au voyage,
  • soit n’est pas en mesure de fournir les prestations que le voyageur a demandé et que le voyagiste a accepté de fournir,

alors le voyageur a les droits suivants :

  • Le voyageur peut annuler le contrat et se faire rembourser les sommes versées en vertu du voyage,
  • Ou bien si le voyagiste en fait la proposition, le voyageur peut opter pour un voyage de remplacement.

Le voyagiste est tenu, sans retard injustifié, de contacter le voyageur et de l’informer des changements importants, ainsi que de toute signification que ces changements pourraient avoir sur le prix du voyage.

Le voyagiste fixe un délai raisonnable dans lequel le voyageur doit lui faire part de sa décision et il indique également que le non-respect de ce délai implique que le voyageur a  accepté les modifications mentionnées en 5.3.2.

Le voyageur peut, dans certains cas, avoir droit à une indemnité pour préjudice financier résultant des modifications importantes mentionnées ci-dessus, à moins que le motif ne soit dû à des circonstances inévitables et exceptionnelles.

6. Résiliation du contrat :

6.1. Droit de rétractation

Il n’existe aucun droit de rétractation pour l’achat d’un voyage, cf. art. 18 paragraphe 2, alinéa 1 et art. 7, paragraphe 2, alinéa 5 de la législation sur les contrats de consommation qui exclut le transport de voyageurs du champ d’application de la législation sur les contrats de consommation.

6.2. Annulation du voyage

6.2.1. Conditions d’annulation normales

Le voyageur peut annuler son voyage avant son commencement dans les conditions d’annulation normalisées.

  • En cas d’annulation entre la date de réservation et 60 jours avant le jour du départ, l’acompte ne sera pas remboursé.
  • En cas d’annulation moins de 60 jours avant la date du départ, le montant versé ne sera pas remboursé.

Le voyageur peut, sur demande, obtenir une justification du montant des frais d’annulation.

6.2.2. Annulation en cas d’actes de guerre etc.

Le voyageur peut, sans frais, annuler un voyage avant le début du voyage si, sur le lieu de son voyage ou à proximité immédiate de celui-ci, des circonstances exceptionnelles et inévitables ont des conséquences importantes sur le déroulement du voyage ou sur le transport des passagers vers le lieu de destination.

Pour que le voyageur puisse annuler son voyage sans devoir payer des frais, les circonstances exceptionnelles et inévitables doivent, d’un point de vue objectif, rendre impossible le voyage à destination en toute sécurité, par ex. sur la base des indications ou avis du Ministère des Affaires étrangères, des autorités sanitaires etc. Cf. : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

Le voyageur a alors droit à un remboursement intégral du voyage en cas d’annulation sans frais, mais il n’a pas droit à une indemnisation supplémentaire de la part du voyagiste.

Cependant, le droit de rétractation sans frais ne s’applique pas si le client, au moment de la conclusion du contrat, savait ou aurait dû connaître l’événement en question, ou si l’événement était généralement connu.

Si le voyageur ne peut pas annuler les frais conformément à ce qui précède, les conditions d’annulation habituelles s’appliquent, voir section 6.2.

Pour les circuits, le voyageur a uniquement le droit d’annuler la partie du voyage qui se déroule dans la zone déconseillée. Si cette partie du voyage représente une partie essentielle du voyage, le voyageur a le droit d’annuler le voyage en totalité.

6.2.3. Délai de remboursement et calcul des frais d’annulation.

Le remboursement des montants aux termes des points 6.2.1 et 6.2.2 doivent être effectifs au plus tard 14 jours après l’annulation du voyage par le voyageur. En conséquence, le calcul des frais d’annulation individuelle doit également être calculé au plus tard à ce moment, en fonction de la possibilité de revente des prestations de voyage annulées.

6.3. Résiliation du voyagiste

6.3.1 Résiliation pour circonstances inévitables et exceptionnelles

Le voyagiste peut également, sans engager sa responsabilité, résilier le contrat s’il est dans l’impossibilité de respecter les termes du contrat en raison de circonstances inévitables et exceptionnelles et s’il informe le voyageur de la résiliation du contrat sans retard injustifié et avant le début du voyage.

Le voyageur, dans les situations d’annulation mentionnées ci-dessus, se verra rembourser le montant versé pour le voyage au plus tard 14 jours après la résiliation et il n’aura pas droit à une indemnisation.

7. Manquements et réclamations :

Si un manquement est constaté après le début du voyage, sur le trajet ou à destination, le voyageur doit immédiatement informer le voyagiste de ce manquement, à son représentant sur le lieu de destination ou au sous-traitant concerné.

Si le représentant du voyagiste ou le sous-traitant ne peut pas ou ne veut pas remédier à ce manquement, ou s’il ne satisfait le voyageur, celui-ci doit s’adresser directement au voyagiste pour présenter sa réclamation.

Le voyageur doit s’assurer que sa réclamation est bien notée sur place par les employés et/ou les sous-traitants du voyagiste, par exemple via une note dans un registre d’hôtel ou sous une autre forme écrite. Le voyageur devra en outre s’assurer qu’on lui remet un reçu de dépôt de réclamation.

Si le voyageur omet de demander ce reçu comme indiqué ci-dessus, cela aura des conséquences sur son droit ultérieur de réclamation pour préjudice et pour l’obtention d’un dédommagement.

Organisation des voyages et conditions météorologiques des pays tropicaux
Voyager dans des pays tropicaux sous-entend quelques imprévus qui nécessitent une certaine tolérance et compréhension de la part de nos clients. Les installations techniques et sanitaires (coupure/ manque d’eau courante ou d’électricité), ainsi que les moyens de transport ne correspondent pas toujours aux standards européens. De plus, le voyagiste se réserve le droit de modifier ou d’annuler certains services (par exemple des activités nautiques ou sorties et excursions) en cas de mauvais temps ou bien pour des raisons organisationnelles, par exemple en cas de nombre trop important / insuffisant de participants.

Émeutes et grèves
Le voyagiste ne pourra être tenu responsable des conséquences d’événements imprévisibles ou inévitables tels que des grèves ou des émeutes d’un tiers.

8. Limites de responsabilité du voyagiste :

Les compagnies aériennes sont directement responsables de la bonne mise en œuvre du transport aérien conformément aux conventions de Varsovie et de Montréal, aux règlements de l’UE 889/2002 et 261/2004 ainsi qu’à la législation sur le transport aérien.

Le voyagiste limite à tout moment sa responsabilité aux plafonds énoncés dans les conventions de Varsovie et de Montréal (transport aérien), dans la convention d’Athènes et dans le règlement de l’UE 392/2009 (transport maritime) et dans la convention COTIF et le règlement de l’UE 1371/2007 (transport ferroviaire). La responsabilité du voyagiste ne peut donc pas dépasser le plafond qui s’applique aux transporteurs qui sont directement responsables du transport.

Le cours en vigueur DTS (XDR) « droits de tirage spéciaux » peut être consulté sur www.boursorama.com

Les plafonds de l’indemnisation maximale aux termes des conventions de Varsovie et de Montréal sont fixés à :

  • En cas de décès ou de blessure du passager : 113100 DTS– si le transporteur aérien peut prouver qu’il n’a pas agi avec négligence ou agi de manière incorrecte, ou si l’incident est dû à un comportement négligent ou incorrect d’un tiers
  • En cas de blessure causée par le retard du transport des passagers : 4694 DTS
  • En cas de destruction, perte, détérioration ou retard des bagages : 1131 DTS

Les plafonds de l’indemnisation maximale aux termes de la convention d’Athènes et du règlement de l’UE 392/2009 sont fixés à :

  • En cas de décès ou de blessure du passager : Entre 250000 DTS et 400000 DTS – en fonction de la cause de la blessure et de la responsabilité du transporteur
  • En cas de destruction, perte ou détérioration des bagages à main : 2250 DTS
  • En cas de destruction, perte ou détérioration des véhicules, y compris bagages dans ou sur le véhicule : 12700 DTS – le transporteur n’est responsable que des dommages entraînés par des fautes de sa part
  • En cas de destruction, perte ou détérioration d’autres bagages que les bagages à main et les véhicules : 3375 DTS

Les « objets de valeur » ne sont pas remplacés aux termes de la règlementation.

Les plafonds de l’indemnisation maximale aux termes de la convention COTIF et du règlement de l’UE 1371/2007 sont fixés à :

  • En cas de décès ou de blessure du passager : 175000 DTS
  • En cas de perte ou de détérioration d’objets : 1400 DTS
  • En cas de perte totale ou partielle du véhicule : 8000 DTS
  • En cas de dommage aux effets laissés dans le véhicule : 1400 DTS – le transporteur n’est responsable que des dommages entraînés par des fautes de sa part.

Si la responsabilité du transporteur n’est pas limitée par d’autres règlementations de l’UE ou conventions internationales, le voyagiste limite sa responsabilité à trois fois le prix total du voyage.

9. Présentation des réclamations après la fin du voyage :

Les demandes d’indemnisation et/ou de refus proportionnel du prix du voyage en raison de manquements correctement signalés et auxquels le voyagiste n’a pas remédié doivent être adressées au voyagiste dans un délai raisonnable après la fin du voyage. Autrement, le voyageur perd le droit d’adresser une réclamation au voyagiste.

Le voyageur peut adresser sa réclamation à l’adresse suivante customerservice@aclass.dk.

10. Accès à la compensation par versement d’une indemnisation et/ou d’une compensation :

Le voyageur doit, lors du dépôt de sa réclamation auprès du voyagiste, indiquer s’il a également demandé une indemnisation ou une compensation au transporteur sur la base des réglementations européennes en matière de droits et de responsabilité du passager et des conventions internationales qui régissent également cette relation.

Si le voyageur a reçu une indemnisation et/ou une compensation du transporteur, le voyagiste a le droit de réduire l’indemnisation et/ou la compensation conformément à la législation sur les voyages et les organisations de voyage composés dans cette indemnisation et/ou compensation que le voyageur a reçue du transporteur.

11. Juridiction et loi applicable :

En cas de non accord sur une demande d’indemnisation et/ou de compensation à la suite d’une plainte contre le voyagiste ou un intermédiaire, le voyageur peut déposer une plainte à la Commission d’Appel via la plate-forme en ligne européenne de résolution des conflits :  https://ec.europa.eu/consumers/odr/ (lien en français).  L’adresse e-mail du voyagiste à laquelle s’adresser à cette fin est la suivante customerservice@aclass.dk .

Le voyagiste, du fait de son appartenance à l’Association danoise des agences de voyage (Danmarks Rejsebureau Forening), est tenu d’appliquer les instructions de la Commission d’Appel des voyages organisés, sauf si le conseil d’administration de l’association le dispense de cette obligation, la procédure devant être présentée devant un tribunal danois, cf. statuts de l’association.

Tous les différends et divergences soulevés ou découlant de la création et/ou de l’exécution d’un accord donné et qui ne peuvent pas être résolus entre les parties seules ou via la Commission d’Appel, doivent, si les parties le souhaitent, porter le litige devant les tribunaux nationaux danois pour obtenir une décision définitive. Ces différents seront régis par le droit danois, sauf indication contraire du règlement 1215/2012 ainsi que de la convention de Rome de 1980.

12. Garantie du fond de garantie des voyages :

Nous sommes membres du Fond de Garantie APST.

Cela signifie en résumé qu’en tant que client vous bénéficiez d’une sécurité financière aux termes de laquelle votre voyage serait remplacé ou remboursé si notre entreprise faisait faillite. Vous pouvez en savoir plus sur le Fond de Garantie APST ici.

Nos destinations les plus populaires
Nos autres clients voyagent ici
Contacter votre conseiller voyages Anne-Sophie Laurent

Ecrivez-nous à:
info@votreafrique.fr

Appelez-nous au:
0800 92 01 03

Horaires d’ouverture :
Tous les jours ouvrables | de 9h à 16h

Pourquoi nous choisir pour votre prochain séjour?
Nos clients nous choisissent car

Nous sommes toujours à vos côtés

  • Service personnalisé par nos experts voyage ayant acquis des connaissances sur le terrain-même
  • Une équipe de réservation dédiée assurant le bon déroulement de votre voyage
  • Assistance 24h/7j pendant tout votre séjour

100 % confort

  • Programmes de voyage bien planifiés avec points forts soigneusement sélectionnés
  • Tous les voyages incluent les vols, les transferts et l'hébergement
  • Excursions intéressantes et variées pour personnaliser votre voyage
  • Hébergements très bien situés
  • Guides locaux soigneusement sélectionnés pour leurs grande connaissance et expérience

Expérience

  • Des milliers de voyageurs nous choisissent pour leurs vacances de rêve depuis 2006
  • Tous nos voyages sont testés et leur qualité est assurée par nos propres employés
  • Coopération étroite et à long terme avec un vaste réseau de partenaires africains

Rapport qualité / prix et protection totale

  • Nous vous garantissons les meilleurs prix du marché
  • L'excellente coopération avec nos partenaires vous assure le meilleur rapport qualité / prix
  • Nous optimisons en permanence notre logistique et nos processus afin que vous ne payiez que ce qui crée de la valeur pour votre voyage
  • Membre du fonds de garantie de voyage Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme (APST)

Nous utilisons des cookies pour les statistiques et campagnes de marketing ciblées auprès de tiers. Vous acceptez cette politique en continuant votre navigation.
En savoir plus ici.